POURQUOI TREMPER LES NOIX ET LES GRAINES?

nuts1

A cause des inhibiteurs d’enzymes et de l’acide phytique qu’elles contiennent. Toute graine et noix est potentiellement une future plante. L’inhibiteur d’enzymes leur évite de germiner n’importe où, n’importe comment. Dans la nature, c’est la pluie qui enclenche la germination, c’est-à-dire quand les bonnes conditions de température et d’humidité sont atteintes. Si nous consommons ces « graines » avant qu’il ait « plu », alors ces inhibiteurs d’enzymes et l’acide phytique restent intacts.

Et quel est le problème dans ce cas ? Ces inhibiteurs d’enzymes bloquent nos propres enzymes métaboliques dans nos intestins. Or nos enzymes sont indispensables pour chacune des nombreuses fonctions de notre organisme ! On aurait franchement tort de s’en passer. En trempant nos noix, on les fait germer et l’on neutralise ainsi cet inhibiteur d’enzymes.

Quant à l’acide phytique, il nous empêche d’absorber des minéraux vitaux comme le calcium, le fer, le magnésium et le zinc, indispensables pour une bonne santé. En faisant germer les noix et les graines, cela va activer une enzyme, la phytase, qui neutralise l’acide phytique. Formidable !

En plus des substances nocives qui sont éliminées, le fait de tremper ses noix les rendent meilleures au goût et bien plus digestes.

Notez bien que l’on peut seulement tremper les noix qui sont « nature », c’est à dire ni grillées ni salées.

Autre avantage du trempage, c’est que l’on peut faire des laits végétaux au blender, des purées, des dips qui remplacent la crème fraiche, même des « fromages »!

Attention: il est impératif de jeter l’eau de trempage et de rincer abondamment!

Voici les temps de trempage (en heures) pour chaque variété :

Amandes                             8-12

Noix du Brésil                    3

Cajou                                    2-4

Graines de lin                    ½

Noisettes                            8-12

Noix de Macadamia        2

Noix de pecan                   6

Pistaches                             8

Graines de courge           3

Graines de sésame         2-3

Graines de tournesol     12-24

Noix                                       4

Décoder et comprendre ses fringales pour éviter les dérapages.

food-cravings-940x5001

Lorsque l’on ressent une envie irrépressible de chocolat, de croissant ou de n’importe quoi d’autre, en dehors du repas, il est important de comprendre ce que votre corps vous réclame réellement.

Tout d’abord il faudra déterminer si l’on a en fait tout simplement faim, ou si l’on veut manger pour combler un vide, par ennui, ou pour engourdir ses émotions. Ceci est un petit procédé qui vous rendra de grands services!

1- Lorsqu’une envie vous prend, soyez attentive aux émotions qui l’accompagne, sans jugement, juste la simple observation: c’est une information utile.

2- Buvez un verre d’eau. On confond très facilement la faim pour de la soif. Attendez une dizaine de minutes pour voir si l’envie vous passe. Si elle est toujours présente, voire encore plus forte, plus de doute, votre corps réclame à manger!

3- Trouver la version « saine » de votre envie de départ. Ex: au lieu d’une barre chocolatée industrielle, du chocolat noir artisanal (après tout, c’est une des spécialités du pays!). Au lieu d’une glace, un yaourt nature. Sachez que la consommation d’aliments rafinés et un excès de protéines animales provoquent des fringales très fortes. Optez pour une  alimentation équilibrée, saine et aussi naturelle que possible.

4- Mangez moins de sucre! On le sait, le sucre apelle le sucre, mais aussi le salé! Vous êtes à la recherche d’un peu de douceur? On sait en trouver ailleurs que dans les sucreries: un bon bain aux huiles essentielles, un massage…

5- Cherchez s’il y a des facteurs non-alimentaires qui peuvent être à l’origine de vos fringales. Si vous vivez du stress dans vos relations, au travail ou financièrement, vous aurez probablement envie de desserts riches. Si vos envies se portent sur des confiseries, du popcorn ou des choses croustillantes, il se peut alors que vous ayez besoin de vous défouler de tensions retenues. Une bonne marche ou de l’exercice un peu vigoureux vous fera du bien.

6- Avant de céder à la tentation, demandez-vous si ça vous apportera la satisfaction que vous recherchez. Si la réponse est « oui », alors craquez pour une petite portion. Si la réponse est « non », alors essayez une des suggestions du point n° 5.

7- Connaissez et respectez vos limites. Prenez conscience et honorez la sensation de satiété. C’est plus facile quand on mange lentement! Pratiquer la pleine conscience, tout simplement en vous posant la question: ai-je eu assez, en inspirant et en étant à l’écoute de vos sensations.

Suite à tout ça, il est également important de déchiffrer le vrai sens de ces signaux. Ci-dessous, un petit décodeur de vos fringales, basé sur les cinq saveurs, qui indiquent comment les organes sont affectés par ceux-ci. Ceci est basé sur la médecine chinoise et permet de comprendre où l’on peut avoir un déséquilibre et ce que les fringales racontent sur votre état interne.

 

Saveur

Organes

État interne
Sucré Rate, estomac, pancréas Calmant/réconfortant, rempli un vide émotionnel :

Indique un déséquilibre de sucre sanguin, un besoin déséquilibre émotionnel, une consommation excessive en protéines.

Salé Reins et vessie Adoucissant : indique un besoin en minéraux et du stress.
Amer Cœur et intestin grêle Desséchant : indique un besoin de couper à travers des graisses ou un ralentissement des organes de l’abdomen.
Piquant Poumons et gros intestin Dispersant : indique une accumulation de mucus dans les poumons et les intestins. Ces aliments produisent la sudation et disperse le mucus. Peut-être aussi une carence en zinc et un besoin de réguler sa température.
Aigre Foie et vésicule biliaire Astringente et purifiante : indique un déséquilibre chimique nécessitant la neutralisation des acides.