Le kale, nouveau chouchou des foodistas

200339232-001

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le nouveau chouchou des foodistas, je vous présente le kale, déjà incontournable auprès des new yorkais soucieux de leur santé comme de leur ligne. A première vue, il ne donne pas très envie. Pourtant, de Barck Obama à Gwyneth Paltrow en passant par Jennifer Aniston ou encore Heidi Klum, les Américains n’ont que ce chou à la bouche.

Le kale est considéré comme l’une des plantes les plus nutritives, avec des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires puissantes.

Il est très riche en bétacarotènevitamine Kvitamine Avitamine Clutéine ainsi qu’en zéaxanthine. Il est en outre riche en calcium.

Il peut être cuisine de mille et une manières. Je l’aime poêlé dans un petit fond de bouillon de légumes, avec de l’ail et du tamari (sauce soja sans gluten et moins salée), quelques gouttes d’huile de sésame  et voilà. On peut très bien l’imaginer avec des lardons et des pommes de terre aussi. Les chips de Kale font un tabac aussi. Selon Gwyneth Palthrow, rien de plus simple, il suffit d’enlever les côtes, de déchirer les feuilles en morceaux et de les assaisonner avec de l’huile d’olive et du sel et de la passer au four pendant 10 minutes.

raw kale salad

Mais avec la cuisson, on perd malheureusement une très grande partie de la nutrition que ce merveilleux chou ancien a à nous offrir. Ma recette préférée est donc la salade. Là aussi, on enlève les côtes et l’on déchire les feuilles en morceaux, on assaisonne de sel, huile d’olive et de jus de citron dans un saladier. Mais là, il y a une étape inattendue : ces feuilles, crues, sont imperméables ! Alors il faut les masser ! Oui, pour faire pénétrer l’assaisonnement. Le résultat : une salade délicieuse et originale ! Ajoutez des tomates et des oignons roses ou rouges tranchés ultra-finement, et voilà !

Malheureusement, le kale est difficile à trouver. J’ai eu la joie d’en recevoir un très gros bouquet dans mon panier bio (que je recommande vivement !) et je sais qu’on en trouve au stand bio du marché de Saint Gilles (sur le parvis) les dimanche matins. Si vous connaissez d’autres fournisseurs de kale, laissez-nous vos adresses en commentaire ! Sinon, je vais devoir commencer à en cultiver !

C’est la saison des choux de Bruxelles! Voici une recette savoureuse et orginale pour en profiter:

choux de bruxelles coco

Pour 2 personnes, il faut :

1 demi-Kg de choux de Bruxelles

2 grandes cuillères à soupe de noix de coco râpée

1-2 cuillères à soupe d’huile de noix de coco

sel de mer et poivre

1. Laver et couper les extrémités des choux de Bruxelles et enlever les feuilles extérieures. Les couper en moitié.

2. Chauffez l’huile de noix de coco dans une poêle. (L’odeur est incroyable!) Quand il est bien chaud, ajoutez les choux de Bruxelles avec une pincée de sel marin. Couvrez et laissez griller pendant 6-7 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient bien caramélisés.

3. Saupoudrez la noix de coco râpée dans la poêle chaude pendant 30 secondes (ça brunit rapidement) et mélanger avec les choux de Bruxelles.

4. Dévorez !

Les choux de Bruxelles sont excellents pour la santé. Voici quelques un de leurs atouts :

Fibres

Choux de Bruxelles font partie de la famille des  crucifères, qui comprend également le brocoli et le chou. Ces légumes ont une composition unique d’antioxydants très favorable à la santé. En outre, les choux de Bruxelles peu caloriques, mais très riches en protéines,  vitamines et  minéraux.

Choux de Bruxelles sont une source de fibres qui régulent la digestion. Un tiers des glucides qu’ils contiennent sont des fibres. Les fibres sont indispensables pour protéger la santé de votre côlon, prévenir la constipation et réduire le cholestérol.

Vitamines et Minéraux

Choux de Bruxelles vous offrent 20 vitamines et minéraux essentiels. Une seule portion contient une bonne ration de vitamine C (antioxydant), et de vitamine A, qui soutient une bonne vue. Ils fournissent de la vitamine K qui permet une bonne coagulation sanguine et peut aider à renforcer vos os. L’acide folique aussi, qui assure la santé des globules rouges. Celle-ci  est importante pour les femmes enceintes car elle aide à prévenir les malformations du tube neural (spina bifida). Leur aide à réguler la tension artérielle et l’équilibre des fluides. Les choux de Bruxelles sont aussi une source de vitamine E, d’une majeure partie du complexe de vitamines B , fer, magnésium , phosphore, zinc, cuivre , calcium, manganèse et sélénium .

Protection contre le cancer

Comme d’autres légumes crucifères, les choux de Bruxelles contiennent des isothiocyanates. Celles-ci  favorisent l’élimination des cancérogènes potentiels de l’organisme. Elles peuvent aussi réduire votre risque de crise cardiaque.

Allez, à vos fourneaux maintenant !

UNE DELICIEUSE ALTERNATIVE AUX FRITES!

SweetPotatoFries-850x400

Ces frites de patates douces sont tellement savoureuses qu’elles risquent d’en convertir plus d’un! Surtout qu’elles sont croustillantes à souhait, couvertes d’un mélange aromatique de chapelure (avec ou sans gluten), parmesan, sauge et ail. C’est délicieux avec de l’agneau par exemple.

La préparation est rapide et simple, et vos enfants, votre famille et vos amis vont adorer, et vous aurez la satisfaction de leur avoir donné un accompagnement très sain:

– très riches en fibres, les patates douces sont un « sucre lent » donc leur apport énergique se fait sur la durée et de manière efficace. Leur faible index glycémique, malgré leur goût sucré en font un bon allié pour ceux qui surveillent leur consommation de sucres et de féculents, tout en apportant la satisfaction gustative.

– elles sont excellentes pour le cœur grâce à leur teneur élevée en vitamine B6 (qui empêche l’homocystéine de durcir les artères et les vaisseaux sanguins) ainsi qu’en potassium qui baisse la tension artérielle en évacuant l’excès de sodium et en régulant l’équilibre des fluides. C’est important pour réguler le rythme cardiaque, et pour maintenir le bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux.

– également riches en béta carotène (ou vitamine A), un important antioxydant, très utile dans la prévention de certains cancers. Cela protège également la peau des UV et les yeux de la dégénération maculaire.

– sa teneur en manganèse est aussi intéressante. C’est un oligo-élément dont on parle peu, mais qui est pourtant très bénéfique: il permet de maintenir une bonne glycémie, et cela permet de stabiliser l’appétit et maintenir la satiété plus longtemps qu’avec d’autres féculents.

– en outre, les patates douces contiennent beaucoup de vitamines C et E. Ces puissants antioxydants vitamines jouent un rôle important dans la prévention de la maladie et la longévité. Ces vitamines font aussi beaucoup pour la beauté de la peau et des cheveux, mais combinés à la bêta-carotène, cela en fait un sacré aliment beauté! Ces nutriments contribuent tous à vous donner une mine radieuse et une belle chevelure!

Alors la recette maintenant!

Pour 2 personnes:

Ingrédients:

– 2 patates douces

– 4 c.s. de chapelure (sans gluten si nécessaire)

– 2 c.s. de parmesan râpé

– 2 gousses d’ail hachées

– 4-5 feuilles de sauge hachées

– 2 c.s. d’huile d’olive

– sel et poivre

Préchauffez le four à 230°C.

Coupez les patates en deux dans la longueur, puis en quartiers de 1 cm d’épaisseur.

Placez vos frites dans un grand bol, ajoutez l’huile, le sel et le poivre. Mélangez pour que toutes les frites soient couvertes et assaisonnées. Ajoutez de l’huile si nécessaire.

Dans un grand récipient du type Tupperware, mélanger la chapelure, la sauge et l’ail. Ajoutez les frites, placez le couvercle et secouez (pas trop fort) jusqu’à ce que les frites soient recouvertes du mélange de façon homogène.

Placez les frites en une seule couche sur une plaque à pâtisserie qui a été légèrement enduite d’huile d’olive (ou noix de coco) ou sur une feuille de papier sulfurisé.

Cuire au four pendant environ 20 minutes ou jusqu’à cuisson complète.

Bon appétit!

Le blé moderne est un opiacé

bleaddict

Et si arrêter de consommer du blé était la clé d’une alimentation équilibrée et d’un corps en meilleure santé ?

On nous le présente comme un aliment essentiel, sain et nutritif, si bien qu’il nous semble inoffensif. Mais, raffiné ou entier, avec ou sans gluten, biologique ou non, le blé qui se retrouve dans notre assiette cause en réalité de nombreux dommages au corps qui peine à l’assimiler. Après avoir incité des milliers de patients à éliminer le blé de leur régime alimentaire, le Dr Davis, cardiologue, a constaté des résultats épatants : perte de poids de 5, 10 ou 40 kilos, retour à la normale des taux de cholestérol, renversement d’un diagnostic de diabète, réduction marquée de l’inflammation et de la douleur, dissipation de troubles intestinaux sévères, augmentation du niveau de concentration et d’énergie, etc. Dans son ouvrage, « Pourquoi le blé nuit à votre santé« , le Dr Davis fournit tous les conseils pour avoir une alimentation saine dans le respect des besoins du corps, et il propose des recettes faciles, à base de produits communs. Moyennant quelques changements à vos habitudes quotidiennes, vous pourrez vivre sans blé, sans kilos en trop et sans vous compliquer la vie !

Et quand il écrit que le blé est un opiacé, ce n’est pas une image !

Il est réellement addictif et à plus d’un titre. Il finit par dominer nos pensées et nos comportements. Si nous n’en consommons pas pendant quelques heures, nous pouvons devenir nerveux, confus, tremblants et c’est là qu’on craque pour notre « dose »,  mangeant plus que de raison.

Le blé est addictif dans le sens où il y a un réel syndrome de sevrage caractérisé par une fatigue écrasante, un « brouillard » mental, une incapacité à faire de l’exercice et même une dépression, qui peut durer quelques jours à quelques semaines.

Ce qui est sûr c’est que l’idée de se passer de pain, de pâtes, de biscuits nous fait paniquer !

C’est un mauvais moment à passer, mais le jeu en vaut la chandelle, sachant que le blé, en se reliant aux récepteurs opiacés du cerveau, ne fait pas planer, mais donne FAIM. On doit cet effet à la gliadine, la protéine du blé qui a été modifiée par  les généticiens dans les années septante pour augmenter les rendements, et qui en ont fait involontairement un puissant stimulant de l’appétit.

Pour la plupart des gastro-entérologues, si vous ne souffrez pas de la maladie de cœliaque, vous pouvez consommer autant de blé que vous le souhaitez, et ne pas penser au dérèglement de votre appétit ni  les trouble intestinaux engendrés par les lectines du blé (ballonnements, colon irritable, colopathie fonctionnelle). A vous de voir !

Hara Hachi Bu: le secret des gens naturellement minces.

hara hachi bu

Il y a ceux qui sont naturellement minces, et puis les autres, pour qui il existe une lutte permanente entre l’assiette et la balance. Ces minces n’ont pourtant pas l’air de se priver. Alors quel est leur secret? Ils pratiquent le Hara hachi bu.

Cette philosophie Confucienne consiste à s’arrêter de manger à 80% de satiété, et se pratique essentiellement au Japon, notamment à Okinawa, réputé pour son grand nombre de centenaires en bonne santé. Lorsque l’on mange à 100% de satiété, on étire son estomac. Donc pour atteindre le même degré de satiété au prochain repas, il faudra remplir un espace plus important, donc manger plus encore, et ce cycle continue et l’on grossit, forcément!  En pratiquant l’hara hachi bu, vous préservez la forme de votre estomac.

Comme il n’y a pas que les japonais qui soient naturellement minces, cela veut dire que l’hara hachi bu est pratiqué chez nous sans le savoir! Hummm, alors comment font-ils, nos minces à nous?

Avant d’arriver à la fin de leur assiette,  ils s’arrêtent, ils posent leurs couverts  et se demandent s’ils ont encore faim, et comment ils se sentiraient avec une bouchée de plus!!! Oui, ceux-là viennent d’une autre planète alimentaire! Sur ma planète, quand j’étais petite, on finissait toujours son assiette. La récompense était un dessert. Ce n’étais pas moi qui décidait du contenu ou de la quantité sur mon assiette. Je ne sais pas si ça correspondait à mes besoins, et je n’avais pas appris à « écouter mon corps ».

Beaucoup d’entre nous n’ont aucune idée à quoi correspond une satiété de 80%. Certains savent qu’il faut 20 minutes pour que le signal de satiété (100%) soit communiqué. Alors comment peut-on savoir quand il faut s’arrêter?

Il faut parfois 15 à 20 repas pour reprogrammer les muscles de l’estomac à s’habituer à moins de nourriture, et il faut avoir un peu de persévérance. Pour commencer cette reprogrammation, essayez de vous arrêter à la moitié du repas pour voir comment vous vous sentez. Si on commence à « sentir » son estomac, c’est qu’on est à 80%. On peut aussi essayer de manger jusqu’à ce que l’on ait plus faim, plutôt que jusqu’à la satiété.

Pour beaucoup de personnes, leur mécanisme de faim/satiété est complètement déréglé.  Et c’est normal: à force de ne plus écouter son corps, la signalisation tombe en panne. Mais on peut la ranimer au bout une vingtaine de repas seulement, soit une semaine! Le défi après c’est de toujours être à l’écoute et de respecter ses signaux.

Non seulement vous mincirez sans faire de régime, mais vous vivrez plus longtemps!

Essayez, et donnez-moi des nouvelles.

Comment faire la peau à la cellulite !

cellulite

Vous mangez bien, vous faites du sport, mais le capiton ne capitule pas! Enervant non ?

Avez-vous essayé le brossage à sec ? Non, pas la technique de peinture, mais le soin corporel tout simple, fort détoxinant, qu’on appelle aussi friction à sec, avec une brosse en fibres naturelles.

brushes

On se brosse avant la douche selon les directions ci-dessous :

skin_brushing (1) On part des extrémités en direction du coeur, avec de plus ou moins grands mouvements circulaires selon les zones. La peau doit être légèrement rosée, donc attention à ne pas frictionner trop vigoureusement!

Ainsi, on active la circulation lymphatique. Comme la lymphe joue un rôle primordial dans l’élimination des toxines, il faut stimuler sa circulation pour l’aider dans son travail de drainage. La lymphe, contrairement au sang qui est pompée par le coeur, a besoin de mouvement physique pour être activée. Or la cellulite, c’est un stockage de toxines plus une insuffisance de drainage de la lymphe.

La friction à sec est un moyen très facile et rapide d’obtenir à la maison les bénéfices incroyables de la stimulation lymphatique:

– meilleure élimination des toxines

– élimination des cellules mortes de la peau

– stimulation du système immunitaire

– raffermissement des tissus

– efficace contre la cellulite

et en bonus une peau incroyablement douce!

Qui a déjà essayé cette pratique?

Laissez moi vos commentaires!

Pour lire mes articles suivants, cliquez « J’aime » sur ma page Facebook

La « bonne eau »: enfin l’eau du robinet devient délicieuse!

eau_good10-thumb-472x832-36517

Je vous présente « Good Eau » concue par l’équipe de designers black + blum, une superbe alternative aux bouteilles jetables.  L’objet noir dans la bouteille, le Bincho-tan, est un charbon de bois traditionnel japonais, qui filtre naturellement l’eau du robinet en six heures. La bouteille en plastique a une petite encoche pour maintenir le morceau de charbon en place. Le bouchon est en liège naturel.

Depuis des siécles, le  Binchō-tan (originaire de la région de Kishu du Japon) est obtenu en brûlant des branches de chêne jusquà précisemment 1000°C, puis aussitôt refroidis.  Considéré comme la meilleure qualité de charbon pour purifier l’eau, il la débarrasse du chlore et des odeurs, régule son  pH et la minéralise en douceur. Au bout de trois mois il peut être réactivé en le faisant bouillir, pour un usage total de six mois.  Ensuite, il peut être recyclé comme engrais dans le jardin!

L’idéal est d’avoir deux bouteilles, afin de toujours avoir de l’eau prête à consommer. La mienne fait toujours beaucoup d’effet au cours de yoga! 😉

Disponible à Bruxelles chez Home autour du Monde Bensimon, Rue de Namur 70, 1000 Bruxelles, 02 503 55 92.